La victoire de la machine

Publié le par fabien cavillon

C'est fait, la bête de silicium a finalement remporté cette dernière partie qui l'opposait au Champion du monde, Vladimir Kramnik.
Ce dernier, mené d'un point se devait de tenter quelque chose dans cette dernière partie et est malheureusement entré sur le terrain de son adversaire.


Dans une sicilienne, Deep Fritz prend rapidement d'assaut le roque noir avant de gagner un pion sur l'aile Dame.
Avec ce pion d'avance, le logiciel va tranquillemnt convertir cette avantage en victoire pour finalement remporté le match sur le score de 4-2.

Si dans ce match, le logicielle n'a pas clairement démontré sa supériorité sur l'humain, il a toutefois montré qu'un match ne se joue pas uniquement sur le niveau échiquéen pur, mais aussi sur la régularité et la fraicheur. Eléménent dont Deep-Fritz est le champion.
Après son match nul en 2004, Vladimir Kramnik s'incine cette fois de 2 points. Les progrès dans la programation et la puissance de calcul toujours plus grande ayant fait cette fois basculé le match en faveur de la machine.

La 6ème partie.

 Player
Rating
1
2
3
4
5
6
 Tot. 
 Vladimir Kramnik
2760
½
0
½
½
½
0
2.0
Deep Fritz 10
-
½
1
½
½
½
1
4.0

Publié dans actualité

Commenter cet article