Kramnik - Topalov : 12ème partie

Publié le par fabien cavillon

Kramnik,V (2743) - Topalov,V (2813) [D12]
WCh Elista RUS (12), 12.10.2006

 

1.d4 d5. à l'exception de la première partie, Topalov a été confronté a de sérieux problèmes d'ouverture dans la catalane.. Il était prévisible que pour la partie décisive, il choisisses quelque chose de solide. 2.c4 c6 3.Cf3 Cf6 4.e3 Ff5 5.Cc3 e6 6.Ch4 Fg6 7.Cxg6 hxg6.

 

Je me suis connecté sur playchess.com pour suivre la partie. Quand j'ai vu cette position, ma première impression était d'avoir cliqué sur la partie précédente dans laquelle Topalov avait les blancs..C'est la première fois du match que les joueurs répètent une variante avec les couleurs inversées. 8.g3. Kramnik a occasionnellement joué cette variante avec les blancs, mais uniquement un partie rapide. Contrairement à Topalov, il ne semble pas prêt a introduire des expérimentations, préférant suivre des voies connus.

8...Cbd7 9.Fd2. Kramnik a aussi joué 9.Fg2qui même a une position typique du gambit catalan 9...dxc4 ou les noirs peuvent defender leur pion supplémentaire par Cb6.

9...Fb4N.
Topalov est précis avec le traitement de cette position avec les blancs. Nous pouvons maintenant comprendre le but de son 8.a3 destiné a prévenir  ...Fb4, qu'il considère apparemment être la principale façon de contrer la stratégie blanche, basée sur le placement des pions sur les cases noires. Auparavant, les noirs développaient le fou sur e7ou d6.

10.Db3 Fxc3 11.Fxc3 Ce4 12.Fg2 Cxc3 13.Dxc3 f5. en transposant dans une structure de type Stonewall, les noirs non seulement restreint un peu plus le fou blanc, mais se donne des chances de lancer une attaque sur le roi.

14.0-0 De7. En retardant le roque, les noirs gardent leur adversaire sous pression avec la possibilité d'une attaque brutale sur la colonne h.

15.cxd5. Nous pouvons estimer que le traitement de Kramnik dans cette position diffère de celui de son adversaire de manière radicale. Dans la partie précédente, Topalov a bloqué l'aile Dame au moyen de c5, tandis que deux parties auparavant, son jeu a consisté a préparer ce coup, renonçant par la suite au  centre par dxc4. Il est remarquable que Kramnik se soit abstenu à bloquer l'aile Dame dans la10ème partie, quoique ce soit la réaction presque automatique au coup b5 des noirs dans la catalane . Là, aussi, il a échangé sur d5, afin de maintenir une certaine initiative en ouvrent la position.

15...exd5 16.b4. L'attaque de la minorité demeure un plan simple et dangereux malgré les simplifications. Les noirs ne peuvent pas éviter l'affaiblissement de leur aile Dame.

16...Cf6 17.Tfc1 Ce4 18.Db2 0-0 19.b5 Tac8 20.bxc6 bxc6. Les blancs peuvent compter sur un petit mais stable avantage en raison de leur structure plus compacte.

21.De2. En général le plan des blancs consiste a mettre la pression sur les colonne  c et b, mais ils ne doivent pas négliger les mesures prophylactiques sur l'autre aile. 
En plaçant la dame sur e2, ils empêchent dans une certaine mesure l'attaque basée sur... g5 et... f4 (la dame garde le cavalier sous pression et garderait le case faible g4 sous la contrôle). En outre, le dernier coup est utile car il permet le transfert de la dame à a6 de la manière la plus rapide.

21...g5 22.Tab1. continu dans la même voie. Avant de choisir un plan concret, Kramnik améliore la position de ses pièces. Après avoir pris la colonne b, la menace Da6 devient déplaisante pour les noirs. Le plus direct 22.Rc2 aurait permis aux noirs de continuer les opérations sur l'aile roi au moyen de  22... Tf6.

22...Dd7. Un coup multi-fonction.. Les noirs évitent le clouage sur la colonne e (permet...f4 dans certain cas) et défendent à la fois la Tc8 et le pion c6 dans le but de permettre...Tf6 sans craindre Da6. Cependant, le déplacement de la dame noire sur e7 est une petite victoire pour les blancs, qui n'ont plus a s'inquiéter d'un sacrifice sur g3 ou f3 dans d'autres cas.

23.Tc2. Les blancs surprotège la deuxième traverse (la case f2 en premier lieu) et préparent le doublement des tours sur les colonnes a ou b.  23.Tb2 semble moins adéquate car cela laisse à la tour le soin de contrôler à la fois la colonne b et la seconde traverse. Cependant, du point de vu pratique, cela n'aurait probablement pas fait de différence.

23...Tf6 24.Tbc1. Si 24.Da6 f4 25.Tb7 Df5 l'attaque noires peut devenir dangereuse.

24...g4.Les noirs décident d'ôter la possibilité aux blancs de jouer f3.  24...Th6 était aussi possible, Après 25.Da6 (menaçant de gagner un pion par f3) les noirs avait le choix entre transposer dans la partie par he 25...g4 ou jouer 25...c5.

 
25.Tb2?! pour la même raison que précédemment, , 25.Tb1, might have been more accurate. La  différence deviendra claire a un stade ultérieur de la partie.

25...Th6. Un plan logique mais très engageant. Si l'attaque le long de la colonne h échoue, la tour sera hors du jeu, laissant les mains libres aux blancs sur l'aile opposée

26.Da6 Rc7. Maintenant, 26...c5?! serait contré
par 27.Tb7! et la faiblesse des pion centraux noir se ferait sentir.

27.Tb8+ Rh7 28.Da3.
Nous pouvons maintenant noter un autre effet du coup De7-d7. Cette importante diagonale devait libre pour les blancs. Soudainement, la menace Df8 met le roi noir en danger.

28...Tb7 29.Df8?! Après ce coup, la partie prend une tournure annulante..La dernière chance d'un avantage pour les blancs découlait de 29.Ta8 , et l'échange des dames en e7 ou d6 n'enlevait pas tout les problèmes stratégiques des noirs..

29...Txb8 30.Dxb8 Df7 31.Dc8 Dh5 32.Rf1.

 

32...Cd2+. Avec la tour en c2, cet échec n'était pas. En outre, contre 32... Dg6 (qui auraient été une alternative intéressante à la partie) les blancs auraient continué leur invasion le long de la colonne b par  33.Tb2, 33.Tb1 ? étant impossible en raison de la fourchette sur d2.

33.Re1 Cc4 couvrant la faiblesse du pion.

34.Ff1. Bien, au moins temporairement...

34...Tf6 35.Fxc4 dxc4 36.Txc4. Les blancs sont parvenu à affaiblir encore plus la structure noire, mais maintenant les cases blanches autour de leur roi sont faibles, permettant un fort  contre jeu noir.

36...Dxh2 37.Re2 Dh1 38.Tc5 Db1 39.Da6 Db2+ 40.Rf1 Db1+ 41.Re2 Db2+ 42.Rf1 Th6 43.Dd3. Après que le retour de la dame au centre, le roi blanc est hors de danger.

43...g6. 43...Da1+ 44.Re2 Dxa2+ 45.Rf1 g6 gagnait un pion, mais après 46.Dc4 il devrait donner perpétuel de toute façon. La finale de tour était plus mauvaise en raison de la structure des blancs et de la perte inévitable pion a7.

44.Qb3 Th1+ 45.Rg2 Th2+ 46.Rxh2 Dxf2+ 47.Rh1 Df1+ 1/2-1/2

 

 Source : (http://www.chessbase.com/)

 

Publié dans actualité

Commenter cet article